Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/03/2009

il n'y a pas de crise de l'enseignement

Spéciale dédicace au CDH ; )

 

            « La crise de l'enseignement n'est pas une crise de l'enseignement; il n'y a pas de crise de l'enseignement; il n'y a jamais eu de crise de l'enseignement; les crises de l'enseignement ne sont pas des crises de l'enseignements; elles sont des crises de vie; elles dénoncent, elles représentent des crises de vie et sont des crises de vie elles-mêmes; elles sont des crises de vie partielles, éminentes, qui annoncent et accusent des crises de la vie générale; ou si l'on veut les crises de vie générales, les crises de vie sociale s'aggravent, se ramassent, culminent en crises de l'enseignement, qui semblent particulières ou partielles, mais qui en réalité sont totales, parce qu'elles représentent le tout de la vie sociale; c'est en effet à l'enseignement que les épreuves éternelles attendent, pour ainsi dire, les changeantes humanités; le reste d'une société peut passer, truqué, maquillé; l'enseignement ne passe point; quand une société ne peut pas enseigner, ce n'est point qu'elle manque accidentellement d'un appareil ou d'une industrie; quand une société ne peut pas enseigner, c'est que cette société ne peut pas s'enseigner; c'est qu'elle a honte, c'est qu'elle a peur de s'enseigner elle-même; pour toute humanité, enseigner, au fond, c'est s'enseigner; une société qui n'enseigne pas est une société qui ne s'aime pas; qui ne s'estime pas; et tel est précisément le cas de la société moderne. »

 

Charles Péguy

 

Oeuvres en prose complètes: I / Charles Péguy; édition présentée, établie et annotée par Robert Burac. - Paris: Gallimard, 1987. - (Bibliothèque de la Pléiade; 122). - [P. 1390].

08/01/2009

Enseignement : mobilisation le 14/1 contre le décret inscriptions ou mixité sociale

Chers amis, parents et grands parents,

La situation actuelle concernant les inscriptions des élèves en première année secondaire est catastrophique! La qualité de l'enseignement en communauté française est en péril!

L'ASBL ELEVeS vous invite à une manifestation statique, genre de mobilisation familiale, le mercredi 14/1/2009 à 16h afin de défendre votre liberté! Place de la LIBERTE à 1000 Bruxelles ( Madou près de la colonne du Congrès).
Une délégation sera reçue par le ministre Christian Dupont.

Dupont a dit que le tirage au sort est "grillé" mais le décret mixité sociale ne l'est pas... Et il faut craindre le pire!!! Une centralisation des inscriptions...
Les parents et grands parents vont voter en juin pour l'Enseignement... Dupont et Milquet sont sensibles aux revendications de leur " futur" électorat...
Faites valoir votre opinion! Et montrez la détresse de milliers de familles qui ont un enfant sans école ou mal placé. Que les autres familles nous rejoignent par solidarité...

La puissance d'internet a permis de gagner de nombreuses batailles!
Ne tardez-pas à faire suivre ceci à votre carnet d'adresses et d'afficher le flyer sur votre voiture, etc...

Ensuite, prenez votre mercredi après midi avec vos enfants pour montrer à vos familles
que leur liberté est en jeu,
qu'il faut se serrer les coudes, et demander un enseignement de qualité, partout et pour tous,
et qu'ainsi il n'y aura plus de soucis de places car toutes les écoles deviendront des écoles convoitées...

Vos enfants peuvent rater un cours de tennis ou une leçon de logopédie...Mais vous ne pouvez pas rater l'occasion de faire valoir vos droits de parents!

Laissez-nous choisir notre école!
----------------------------------------------------------------------------------
Le CDF ( Chrétiens Démocrates Fédéraux) soutient pleinement cette initiative (
www.cdf-info.be).
La liberté de choix, d’inscription, de projet pédagogique, la pluralité des réseaux et un
enseignement de qualité pour tous sont pour le CDF une priorité fondamentale et un ensemble de droits qui doivent être garantis.

17:17 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdf, enseignement

05/11/2008

"il n'y a pas de crise de l'enseignement"

Spéciale dédicace au CDH ; )

 

            « La crise de l'enseignement n'est pas une crise de l'enseignement; il n'y a pas de crise de l'enseignement; il n'y a jamais eu de crise de l'enseignement; les crises de l'enseignement ne sont pas des crises de l'enseignements; elles sont des crises de vie; elles dénoncent, elles représentent des crises de vie et sont des crises de vie elles-mêmes; elles sont des crises de vie partielles, éminentes, qui annoncent et accusent des crises de la vie générale; ou si l'on veut les crises de vie générales, les crises de vie sociale s'aggravent, se ramassent, culminent en crises de l'enseignement, qui semblent particulières ou partielles, mais qui en réalité sont totales, parce qu'elles représentent le tout de la vie sociale; c'est en effet à l'enseignement que les épreuves éternelles attendent, pour ainsi dire, les changeantes humanités; le reste d'une société peut passer, truqué, maquillé; l'enseignement ne passe point; quand une société ne peut pas enseigner, ce n'est point qu'elle manque accidentellement d'un appareil ou d'une industrie; quand une société ne peut pas enseigner, c'est que cette société ne peut pas s'enseigner; c'est qu'elle a honte, c'est qu'elle a peur de s'enseigner elle-même; pour toute humanité, enseigner, au fond, c'est s'enseigner; une société qui n'enseigne pas est une société qui ne s'aime pas; qui ne s'estime pas; et tel est précisément le cas de la société moderne. »

Charles Péguy

 

Oeuvres en prose complètes: I / Charles Péguy; édition présentée, établie et annotée par Robert Burac. - Paris: Gallimard, 1987. - (Bibliothèque de la Pléiade; 122). - [P. 1390].