Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/05/2008

Courrier adressé au Ministres des Affaires étrangères

Nous demandons aux médias de bien vouloir relayer cette information rapidement, afin que des emprisonnements injustes ne puissent avoir lieu dans les Etats avec lesquels la Belgique entretient des relations importantes sans que cela ne soit publiquement connu et afin que la Belgique déploie tous les moyens de pression nécessaires pour mettre fin à de telles situations. Merci d'avance.

Monsieur Karel De Gucht
Ministre des Affaires étrangères

Bruxelles, le 26 mai 2008.



Monsieur le Ministre,

Par ce courrier, nous vous demandons de réagir de toute urgence par rapport au non respect de la liberté de conscience par l'Agérie envers l'un de ses citoyens, qui risque trois ans de prison ferme. Un procès comme plusieurs autres semblent s'être déroulés depuis le début de cette année 2008.

Les très importantes relations diplomatiques et économiques que la Belgique entretient avec l'Agérie ne nous autorisent pas à fermer les yeux sur le non respect de libertés fondamentales. Au contraire, ces relations nous obligent à réagir, si nous ne voulons pas être complices, guidés par les seuls intérêts financiers.

"En 2006 l'Algérie était le deuxième marché de la Belgique sur le continent africain, après l'Afrique du Sud, et la Belgique occupe la 10ième place parmi les fournisseurs de l'Algérie. En comparaison avec 2006 nos exportations vers l'Algérie ont augmenté de 36,46% en 2007, de 559 million d'euros à 759 millions d'euros." Service de presse du Service Public Fédéral Affaires étrangères Commerce extérieur Coopération au Développement - 9 mai 2008.

La liberté de conscience est pourtant un droit fondamental, théoriquement garanti par la Constitution algérienne.

Habiba Kouider, une chrétienne de 37 ans, a été arrêtée le 29 mars 2008, pour détention de livres religieux, des bibles et des évangiles, un délit passible de prison depuis l'adoption, en février 2006, de la loi qui régle mente «les cultes non musulmans». Une loi qui semble bien en porte-à-faux avec la Constitution algérienne.

Interrogatoires humiliants, menace du procureur, puis du juge tentent de faire renier sa foi par la jeune femme. Au procès, publique, les notes des journalistes sont confisquées. Compte-rendu par un correspondant du Figaro : http://www.lefigaro.fr/international/2008/05/21/01003-20080521ARTFIG00017-une-offensive-antichretienneen-algerie.php
Le verdict sera rendu le 27 mai, alors que devant ce même tribunal, six autres chrétiens comparaîtront pour «distribution de tracts visant à ébranler la foi des musulmans».

Monsieur le Ministre, en vertu du fait que "Les relations bilatérales avec l’Algérie ne peuvent être dissociées du cadre global de la politique étrangère de la Belgique comme contenu dans l’Accord gouvernemental du 10 juillet 2003 sous le titre XII (Un monde plus juste)" (Ambassade de Belgique à Alger : http://www.diplomatie.be/algiersfr/default.asp?id=25&ACT=5&content=37&mnu=25), nous vous demandons d'interpeller officiellement les autorités d'Algérie sur ce cas précis et sur les éventuels cas similaires, afin qu'aucune peine ne puisse être prononcée en raison de la pratique ou de la possession de livres d'un culte qui ne serait pas conforme au culte musulman.

Convaincus, Monsieur le Ministre, de votre engagement politique à veiller à ce que les droits et libertés fondamentales soient garanties pour tous ceux pour lesquels votre fonction vous permet d'agir, quelques soient les convictions de ceux-ci, nous vous remercions d'avance pour l'intérêt urgent que vous voudrez bien accorder à ce courrier.

Pierre-Alexandre de Maere d'Aertrycke
Président du CDF