Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/06/2009

le 7 Juin votez pour lui!

Henri de Codt, un jeune sur la liste bruxelloise du CDF (liste 42)

 

 

 

Le CDF, vous y croyez toujours?

Plus que jamais! La période que nous traversons nous montre que, lorsqu'on évacue du champ politique les

vraies valeurs humaines, on crée un vide dans lequel viennent s'engouffrer les pires choses : matérialisme,

fanatisme, intégrisme, injustices à l'égard des plus faibles, mépris de la famille. Ce qui fonde notre société se

trouve bafoué en faveur de ce qu'on appelle « les droits de l'homme ». Ces derniers deviennent malheureusement

de plus en plus souvent les droits de certains au détriment des autres. Voyez comme on donne la possibilité aux

parents de divorcer facilement et comme on oublie par là le bien de l'enfant. C'est vraiment la notion de liberté et

de responsabilité qui est de plus en plus mal comprise, généralement à cause du manque de repères. La société

toute entière en est victime... et chacun en particulier.

 

Le « C » du CDF risque de rebuter pas mal de gens...Pourquoi le maintenir?

Quand on entend « valeurs chrétiennes », avec un peu de bonne volonté on sait de quelles valeurs ont parle! Le

langage est clair : nous défendons la vie et la famille. Et dans ce mot « chrétien », on sent aussi quelque chose

d'immuable : nos valeurs ne changeront pas en fonction des modes. Ces valeurs sont toujours actuelles, toujours

indispensables pour vivre en société.

Vous trouvez ces valeurs ringardes ? Certainement pas ! Elles sont éternellement jeunes! Il suffit de voir comme

les gens qui en vivent vraiment rayonnent une paix profonde, même à travers les difficultés.

Et cela, chrétien ou pas, on peut s'en rendre compte. Le CDF n'est en tout cas pas un club de chrétiens coincés

sur la défensive. Ceux qui croient cela ne nous ont jamais rencontrés!

 

Et que dire du « F » qui a changé de sens?

Effectivement, il signifiait « Francophones » et est devenu « Fédéraux » pour mieux refléter l'esprit qui nous

anime et notre volonté d'unir les qualités de nos communautés linguistiques pour le service de notre pays. Nos

façons différentes d'aborder les difficultés et les événements sont une richesse insondable! Nous croyons que

nous pouvons encore vivre ensemble et nous pensons aux très nombreuses familles qui ont leurs racines des

deux côtés de la frontière linguistique et qui vivent dans un joyeux bilinguisme!

 

Avez-vous des qualités particulières pour vous lancer dans la politique?

Je n'ai aucun titre académique pour m'attirer les voix. Par contre, je suis ouvert sur tous les sujets d'actualité. Et

au-dessus de tout cela, j’ai le très vif désir de laisser à ceux qui nous suivent une société plus belle et plus juste.

Chez moi, idéalisme et réalisme font assez bon ménage!

 

Donc vous nous dites : « Votez pour moi »?

Je n'aurais pas cette prétention! Je vous dirais plutôt : même si cela vous paraît inutile de voter pour un si petit

parti, vous ne perdez pas votre voix parce que vous vous unissez à nous pour nous rendre plus forts. Et un jour –

peu importe qu'il soit proche ou lointain – nous pourrons nous faire davantage entendre. Quand vous votez, vous

avez en somme la possibilité de vous poser la question: « Qu'est-ce qui est le plus important pour moi? » A vous

de répondre : mon portefeuille? ma sécurité? ma liberté? la vie?... Vous êtes seuls à pouvoir répondre!

 

 

 

 

 

 

 

11/05/2009

oser la démocratie

w e 20 km + photo grèce + affiches 061.jpg

Oser la démocratie

 

 

Ça y est, c'est officiel, ce 7 juin le CDF se présentera aux électeurs de Bruxelles, de l'arrondissement de Neufchâteau et de l'entièreté de la province de Namur. Pour un humble parti comme le nôtre, c'est déjà une sacrée victoire face à tous les obstacles mis sur la route des petites formations désireuses de se faire connaître.

 

                        Ce 7 juin, c’est un secret pour personne, le CDF ne va pas pulvériser tous les records. Mais dans l'immédiat ce n'est pas grave, l'aventure continuera au-delà de ce scrutin. L'université de printemps du CDF, le travail et les échanges quotidiens qui y règnent le prouvent à suffisance : le CDF est bel et bien jeune et vivant !

 

                        Au sein de la politique de son temps, le CDF est un parti qui propose et non qui s'oppose ; un parti qui base son discours sur l'enthousiasme et la joie de la rencontre et non sur la peur ou le repli ; un parti de valeurs qui donne la priorité à la Vie, à l'Homme, à la famille, à la paix, au social, à la prévention ; un parti persuadé que l'économie, l'éthique, la culture, l'écologie sont des projets qui ne peuvent trouver leur véritable sens que quand ils sont portés par un idéal.

 

                        Alors oui, ce 7 juin, le CDF ne va pas pulvériser tous les records. Mais ce n'est pas pour cela que l’on nous rattrapera avec l'argument du vote utile. Non, nous ne nous résoudrons pas à voter pour des partis mièvres, volatils ou fashions-victimes. Le CDF n'a pas l'ambition de gesticuler dans le ventre mou de la politique, il a l'ambition de proposer un projet audacieux, basé sur des valeurs concrètes, réelles et fortes. Le CDF est un parti unique et sincère, franc et décidé qui a sa place dans le paysage politique belge. Le vote utile, c'est un vote triste et de dépit, c'est un vote qui favorise les extrêmes et l'immobilisme politique (sisi!)

 

                        La démocratie ce n'est pas voter contre quelque chose, c'est proposer quelque chose.

 

                        Aujourd'hui, nous devons croire en la politique, nous devons lui redonner de la valeur, et le seul moyen de rendre de la valeur à la politique, c'est de voter pour ce que l'on croit.

 

                        Bon vote les amis !